top of page

Dossier immunité | L'exercice physique et le système immunitaire

L’exercice physique est essentiel au maintien d’un degré de vitalité élevé. C’est un excellent moyen pour réduire les tensions et aider le système immunitaire.

système immunitaire et exercice physique

Faire de l’exercice, sortir, prendre l’air, le soleil sont tous des facteurs qui améliorent la capacité d’oxygénation et renforcent les poumons. L’oxygène est un puissant allié du système immunitaire et joue un rôle majeur dans la résistance aux maladies. De plus l’exercice physique augmente notre taux d’hormones au niveau du cerveau. Hormones responsables de la bonne humeur et l’euphorie.


Bienfaits de l’exercice physique

L’exercice physique, que ce soit en plein air ou en salles d’entraînement, n’a jamais été aussi populaire. Des gens de toutes générations pratiquent avec enthousiasme un ou plusieurs sports de façon régulière. L’exercice physique est essentiel au maintien d’un degré de vitalité élevé. C’est un excellent moyen pour réduire les tensions et le stress liés à un mode de vie toujours de plus en plus exigeant. L’exercice permet de développer le système cardiovasculaire (poumons, cœur, vaisseaux sanguins). En fortifiant ce système, on améliore la respiration ainsi que la circulation, on reçoit une meilleure oxygénation, on a davantage d’énergie et les déchets sont éliminés plus efficacement. L’oxygénation joue un rôle dans la résistance aux maladies. L’oxygène dans le sang est un des plus puissants alliés du système immunitaire. L’hypoxie (carence en oxygène) prédispose aux maladies dégénératives. Les virus, les bactéries, le Candida ne peuvent dans un milieu riche en oxygène. L’exercice accélère le métabolisme, le processus de digestion et d’assimilation. Il augmente le taux d’endorphine, une substance qui procure euphorie et bonne humeur. L’exercice calme et permet de libérer l’excès de tension et de stress. Faire de l’exercice permet aux muscles de mieux utiliser le glucose sanguin et ainsi prévenir les maladies reliées au pancréas ainsi que l’embonpoint. L’exercice améliore la circulation sanguine, ce qui permet un plus grand apport d’éléments nutritifs. Il augmente la circulation lymphatique, ce qui favorise une meilleure élimination des déchets et un meilleur fonctionnement du système immunitaire. Il faut toutefois éviter les excès, car le surentraînement amène une perte d’énergie, cause de la fatigue, un ralentissement des fonctions et finalement, l’intoxication et la fragilité devant des agressions virales, bactériennes et même fongiques. Une période de repos est nécessaire entre les séances d’exercices pour permettre aux muscles de se développer et aux déchets acides produits durant l’exercice de s’éliminer.

13 vues0 commentaire
bottom of page