top of page

L'acidité, le terrain de jeux des maladies

L’acidité nous empêche d’assimiler nos aliments ainsi que les compléments alimentaires que nous prenons pour améliorer notre santé.

acidité et alimentation

L’acidité nous empêche d’assimiler nos aliments ainsi que les compléments alimentaires que nous prenons pour améliorer notre santé. L’acide brûle les éléments nutritifs. Imaginez la différence entre un aliment bien broyé... et un aliment calciné. Imaginez maintenant un aliment brûlé qui reste collé au fond de la poêle : c’est ce qui se produit dans votre foie. Les aliments ainsi brûlés restent collés et deviennent toxiques. Lorsqu’il y a trop d’éléments toxiques qui se dirigent vers le foie, le filtre se remplit.

 

Comme je viens de l’expliquer, quand le filtre est plein, les toxines ne peuvent plus s’éliminer. Ça déborde et c’est la vésicule biliaire qui est la première affectée. La bile devient toxique et acide. Avec une bile toxique et acide, il est très difficile d’avoir une bonne digestion et pour le foie de remplir ses 2000 fonctions. Il est bon de mentionner que c’est en produisant la bile que le foie se libère des éléments toxiques. Si la bile est elle-même toxique, quel bien cela nous fera-t-il ? Puisque l’acidité brûle les éléments nutritifs, ceux-ci ne sont pas utilisés par l’organisme.

 

C’est en allant à la source du problème que les malaises reliés à un foie congestionné vont se régler. Sans compter, que plus le corps est acide, moins il arrive à se débarrasser des déchets toxiques. Ces déchets sont acides et on se retrouve encore dans un cercle vicieux.

 

Toutes les maladies se développent dans les milieux acides. Pour éviter la maladie, le corps doit donc toujours garder un pH équilibré. L’ennui, c’est que le corps a une tendance naturelle à s’acidifier, car toutes les réactions métaboliques créent de l’acidité, il est donc important de savoir comment contrecarrer ces effets si on veut profiter d’une bonne santé.

 

Pour cela, il ne suffit pas d’avoir tout simplement une alimentation très alcaline : on peut « manger alcalin » et quand même être trop acide. Pourquoi ?

 

Différents facteurs entrent en jeu dans l’équilibre de l’acidité. S’ils ne remplissent pas leur rôle, il y aura excès d’acidité. Facteurs responsables de maintenir notre taux d’acidité à la normale ou capables de le déséquilibrer.

 

 

D’OÙ VIENT L’ACIDITÉ ?

acidité et fast food

Commençons par les aliments qui sont acidifiants. On sait tous les aliments raffinés comme le sucre blanc, la farine blanche et tout ce qui en contient (pain, pâtes, pâtisseries, fast food, sont acidifiants.

 

S’ajoute à cette liste, des acidifiants extrêmes : café, boissons gazeuses, vinaigre, alcool, médicaments, métaux lourds, pollution, respirer des produits chimiques, parfums, désodorisants, etc.

 

Ce qu’on ignore, c’est l’acidité cachée : LE GRAS. Qu’on soit végé, paléo, qu’on mange de la viande ou d'autres produits d’origine animale, la plupart de régimes alimentaires, sont bourrés de gras.

 

Bien sûr, le fait d’éliminer de notre alimentation des aliments acidifiants peut faire qu’on se sent mieux, moins acides pour un bout, MAIS … si on veut amener notre santé à un autre niveau … ou si on souffre d’une maladie chronique et/ou neurologique, si on continue à consommer tout ce gras, ON NE VA PAS GUÉRIR!

 

Pas besoin d’attendre d’être cloué au lit, tout le monde a un/des symptômes! Cependant, parce qu’on est capable de fonctionner, on se croit au-dessus de nos affaires. On a juste une infection urinaire, de l’asthme, de l’eczéma, des feux sauvages, herpès génital, des ballonnements, de la déprime, des grippes, un mal de dos, des maux de tête, on perd nos cheveux, on a des symptômes prémenstruels ou de ménopauses, etc. Si on continue de se noyer dans le gras, on n’est pas sorti du bois et nos symptômes vont empirer avec l’âge et là, le spécialiste va mettre le blâme sur notre âge. TYPIQUE!

 


VOICI COMMENT LE GRAS NOUS ACIDIFIE

 

  1. On pense que le gras n’est pas acide parce que c’est doux au goût, on n’a pas de sensation acide en mangeant. Sournois ce gras.

  • Afin que le cœur n’ait pas à forcer trop fort pour pomper le sang

  • Pour qu’un minimum de glucose et d’oxygène puisse se rendre aux cellules et SURTOUT au cerveau.

  1. Les toxines restent emprisonnées dans le sang. Les toxines sont toujours acides et rendent le sang encore plus acide.

  2. Le gras nous déshydrate. En théorie et en pratique, l’eau dilue l’acidité donc moins d’eau est synonyme d’environnement plus acide.

  3. Le gras empêche le glucose d’entrer dans nos cellules incluant les cellules du cerveau. Le pancréas va se mettre à sécréter plus d’insuline comme tentative d’arriver à ses fins. Pour ce faire, l’insuline doit rester plus longtemps dans le sang et l’Inuline est acide.

  4. Quand on mange du gras, le foie doit produire de la bile pour digérer et émulsifier le gras. Dans un monde idéal, on devrait manger juste la quantité de gras que notre bile est capable d’éliminer en une journée. L’excès de gras est emmagasiné et la bile doit être sécrétée en plus grande quantité. Ce mélange de bile/gras/toxines, est acide.

 

En plus d’être acide, le gras bouffe l’oxygène dans le sang. Terrain idéal pour la prolifération des virus/bactéries. Les virus/bactéries se développent et prolifèrent dans un environnement acide et sans oxygène. Comme nous avons tous virus/bactéries cachés à l’intérieur de notre corps à un degré ou un autre, c’est certain que si notre acidité est trop élevée, ces pathogènes vont en profiter pour s’installer et faire du camping. Le cercle vicieux qui s’installe c’est que les virus et bactéries eux-mêmes produisent des déchets acides.

 

Voici comment ça fonctionne : pour survivre, les virus/bactéries doivent se nourrir. Leur nourriture préférée, les œufs, le gluten, les produits laitiers et les métaux lourds. Alors ce qui entre doit ressortir. Ce que ces microorganismes éliminent est très acide et toxique comme de l’ammoniac. Donc les déchets acides des virus/bactéries créent un environnement acide propice à leur survie.

 

Comme l’acidité pousse le corps à utiliser ses réserves de minéraux pour tamponner cette acidité et que les minéraux sont nécessaires pour le système immunitaire, la diminution de minéraux réduit l’efficacité du système immunitaire. Un système immunitaire affaibli est moins apte à attaquer les virus/bactéries… La conséquence est une augmentation de la prolifération des virus/bactéries et de leur charge virale.


ATTENTION! À noter que les virus/bactéries et autres pathogènes ne peuvent survivre dans un milieu alcalin et riche en oxygène. L’oxygène agit comme un suppresseur de virus.

Une autre façon dont l’acidité permet la prolifération des virus/bactéries est que l’acidité détruit le bon acide de l’estomac (HCL). Ce bon acide fait en quelque sorte partie du système immunitaire, car il détruit les virus/bactéries. Vous devinez que moins notre estomac produit de bons acides, plus les virus/bactéries ont le champ libre et se propagent partout dans le corps.

 

acidité

Vous pensez peut-être ne pas avoir de virus et/ou bactéries pathogènes dans votre corps, que j’appelle l’infection silencieuse, ou cachée. Car ce n’est pas parce que ces pathogènes ne sont pas dans une phase active, donc pas d’infection ou symptômes actifs, qu’ils ne sont pas cachés quelque part en attendant leur prochaine infestation. Si vous avez déjà eu amygdalite, acné, otite, sinusite, infection urinaire/vaginale, eczéma, psoriasis, goutte, reflux gastrique, Candida albicans, ovaires polykystiques, endométriose, Herpès 1, Herpès 2, pris des antibiotiques… Mononucléose, trouble de thyroïde, troubles avec les intestins… Ou encore une maladie dite « auto-immune »

 

Il y a une infection silencieuse, cachée et présence de virus/bactéries.

 

D’ailleurs, c’est une des raisons pour laquelle l’intestin est souvent blâmé pour être la cause de nos symptômes et conditions, car quand on perd notre HCL, ça permet aux mauvais virus, bactéries et levures de se développer. En retour, ils produisent aussi un acide toxique qui contribue à nourrir et créer un environnement pour virus/bactéries et tous les symptômes de candida et intestin.

 

NOS RÉSERVES DE MINÉRAUX

 Le corps possède un système tampon pour neutraliser l’acidité. Face à l’acidité, le corps doit puiser dans ses réserves de précieux minéraux qui sont surtout localisés dans les os, incluant les os du crâne et les dents. Donc à force de vivre dans un environnement acide, on perd nos dents, elles tombent, carient se brisent. Nos os deviennent poreux, fragiles et peuvent se briser plus facilement. J’aimerais mentionner que les minéraux présents dans les os et les dents sont là pour les garder en santé, pas pour neutraliser l’acide. C’est dans un mode de survie que le corps va puiser dedans. Dans un monde idéal, notre alimentation devrait fournir assez de minéraux pour que le corps puisse garder son équilibre sans puiser dans ses réserves et nous faire perdre nos os et nos dents.



9 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page