top of page

La dépendance | La clé santé

Pourquoi sommes-nous accro ? Caféine, alcool, chocolat, boissons gazeuses, drogue, médicaments, sexe, sucre, etc.

la dépendance
On peut être addict à tout, même au sport extrême. Il y en a qui sont addict à l’adrénaline, ils ont toujours besoin de stress, de se sentir high etc.

L’aspect physiologique des addictions

Une addiction c’est physiologie. On a vraiment l’impression de ne pas pouvoir s’en passer, que c’est plus fort que nous. Pourquoi avons-nous tant de difficulté à nous contrôler ? La publicité à la télé, à la radio, dans les journaux et dans médias sociaux sont de grands influenceurs. Mais ce n’est pas l’unique raison.


Quand on a une addiction, une hormone sécrétée par le cerveau, la DOPAMINE, nous procure une sensation de bien-être qui fait que nous nous sentons bien. On l’appelle d’ailleurs l’hormone de plaisir ! Lorsque son effet diminue, le cerveau nous envoie un message de consommer la substance qui nous procure une montée de dopamine.

C’est le même effet que la drogue de type cocaïne ou morphine.


On peut retrouver un effet similaire avec les produits laitiers. Ils contiennent des composantes identiques à la morphine, la casomorphine produite lorsque la protéine du lait, la caséine, est dégradée par les enzymes lors de la digestion. C’est pour cette même raison que nous avons de la difficulté à couper les produits laitiers, entre autres le fromage.


Un autre facteur responsable de l’aspect physiologique de l’addiciton est le manque de glucose et de sels minéraux au niveau du cerveau.


Si vous suivez mes posts vous savez surement que le glucose provenant des fruits et légumes tels que les pommes de terre, les patates douces et les courges à chaire orangée, le miel, le sirop d’érable et l’eau de coco procurent le meilleur sucre (glucose) pour nourrir le cerveau et les neurotransmetteurs tel que la dopamine.


Tant qu’aux sels minéraux, ils doivent provenir des légumes verts feuillus, petites laitues, bette à carde, kale, épinard etc. Le céleri SURTOUT le jus de céleri est un des aliments les plus riches en sels minéraux organiques et totalement assimilables par nos cellules dont le cerveau. Les sels minéraux sont responsables de la transmission des informations entre les cellules, spécifiquement les neurones et neurotransmetteurs (messagers du cerveau).


Quand les niveaux de glucose du cerveau sont à la baisse, c’est une porte ouverte à toutes sortes d’addictions. Quand le cerveau est en manque, il envoie un message dans le corps et s’il n’y a pas de glucose disponible, les glandes surrénales vont envoyer de l’adrénaline au foie pour libérer du glucose mais si les réserves sont à sec, le cerveau va se servir de l’adrénaline en substitut du glucose pour pouvoir fonctionner le reste de la journée. MAIS l’adrénaline n’a qu’un effet temporaire ce qui fait que le cerveau pas nourrit de son glucose va en redemander et le cercle vicieux s’installe.


Cette poussée d’adrénaline nous donne un HIGH, un BUZZ, on devient ACCROC au feeling, ce qui fait qu’on en veut encore. C’est le début de la fin comme on dit et c’est ce qui contribue à la plupart des addictions.


L’adrénaline n’est pas seulement acide, elle est corrosive et détruit les cellules, les neurones et nous fait vieillir plus vite.


L’adrénaline a un rôle important dans notre corps elle est là en cas de danger, de menace, rappelons-nous l’exemple de l’ours en forêt. Le corps n’est pas conçu pour être submergé de l’adrénaline à longueur de journée.


Le stress, la pression de la vie moderne, les mauvais choix alimentaires, les toxines environnementales, les médicaments auxquels nous sommes exposés sont tous des éléments déclencheurs de l’adrénaline sécrétée par nos glandes surrénales ET peuvent jouer un rôle et nous rendre victimes d’une ou plusieurs addictions.


Plus on donne de glucose et de sels minéraux à notre cerveau, plus on donne un BREAK à nos glandes surrénales et plus on va guérir de nos addictions.


Donc tout n’est pas perdu et ce n’est pas par manque de volonté. Si le cerveau est bien nourri et heureux, on n’aura pas besoin de ce HIGH d’adrénaline. Ce sera NOUS...au volant de notre véhicule.


Pourquoi manquons nous de glucose et de sels minéraux ?

  1. Une diète riche en protéine/gras. Le gras sature le sang et empêche le glucose de se rendre aux cellules, donc les cellules du cerveau.

  2. La présence de métaux lourds, à l’intérieur du cerveau tel que le mercure, le cuivre, l’aluminium. Les métaux lourds court circuitent les neurotransmetteurs du fait que l’information ne peut se rendre de cellules en cellules.

  3. Le stress émotionnel ou physique. Sous l’effet du stress le corps produit de l’adrénaline. L’adrénaline est corrosive et acide, elle vide nos réserves de sels minéraux et de glucose au niveau du cerveau spécifiquement. TOUS les stress demandent une surdose de glucose pour que le cerveau puisse fonctionner.

  4. L’infection silencieuse. C’est-à-dire la présence cachée de virus/bactéries dans les organes, surtout le foie et la glande thyroïde. Le foie met en réserve le glucose et la glande thyroïde joue un rôle important dans la production d’électricité du cerveau.




Dépendances_pourquoi sommes-nous accro_clé santé
.pdf
Download PDF • 2.53MB

3 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page