top of page

La kinésiologie

Selon moi, la kinésiologie, c’est la clé 


La kinésiologie. L'art du test musculaire

Avant d’aller plus loin, j’aimerais vous parler de la kinésiologie. La kinésiologie est l’outil que j’utilise pour dépister les déséquilibres chez mes clients. Selon moi, la kiné, c’est la clé ! Elle permet de dépasser la technologie. Voilà presque trente ans que j’utilise la kinésiologie pour tester les compléments alimentaires, les allergies alimentaires, les déséquilibres nutritionnels, énergétiques et émotionnels. C’est un outil fiable, rapide et efficace.


Je vais donc vous expliquer brièvement comment fonctionne la kinésiologie, mais entre nous, c’est vraiment en l’essayant que l’on peut découvrir les véritables bienfaits de la kinésiologie.


La kinésiologie est une méthode d’analyse qui permet de chercher des informations dans le corps. Chaque cellule du corps contient toutes les informations dont le corps a besoin pour son bon fonctionnement, un peu comme le disque dur d’un ordinateur. La kinésiologie nous permet d’entrer dans l’ordinateur humain et d’aller chercher des informations sur le plan physique, émotionnel ou structurel.


Des centaines de milliers de nerfs conduisent l’énergie (ou l’électricité, comme j’aime l’appeler) via le système nerveux central, le système nerveux périphérique et les méridiens. Ils connectent tous les organes, les glandes, les muscles et les tissus. Les cellules des organes, les cellules des muscles et les cellules du cerveau sont connectées ensemble comme un triangle. C’est ce qui fait que l’énergie ou l’électricité passe d’un endroit à l’autre. Si le courant passe, on aura un muscle fort, si le courant ne passe pas, on aura un muscle faible. C’est pour cette raison que la kinésiologie se pratique à l’aide d’un muscle.


la kinésiologie

Par commodité, on se sert du deltoïde, un muscle sur l’épaule. (On peut utiliser tout muscle qui se contracte, les muscles du poignet, des doigts, de la jambe, etc.). La personne testée tient son bras gauche à l’horizontale et avec ma main droite (parce que je suis droitière), j’exerce une légère pression (deux livres) sur son bras, entre le poignet et le coude. La personne testée retient son bras afin qu’il y ait une contraction et que le bras reste en place. Attention : il ne s’agit pas de tester la force, mais l’énergie, une légère pression suffit.



Kinésiologie. Test musculaire

Le corps est électrique (en santé, il pourrait allumer 120 ampoules électriques). Comme l’électricité domestique, il y a un positif et un négatif, appelés la polarité. C’est ce que je vérifie en second lieu, toujours en appliquant une légère pression sur le bras du client.


  • Positif : muscle fort, donc le courant passe;

  • Négatif : muscle faible, donc le courant ne passe pas.

Ensuite, avec ma main gauche je fais comme un balayage sur le corps. Il existe plus de cent points réflexes que je peux aller vérifier tel que : foie, enzymes, système nerveux, Candida albicans, parasites, virus, système immunitaire, etc.

La kinésiologie permet d’aller à la source du problème. Mieux on identifie la cause, plus on assure la permanence des résultats. Au lieu de traiter un symptôme avec un médicament artificiel, on cherche la cause des symptômes, puis on ira adresser la source à l’aide de diverses méthodes (alimentation, compléments alimentaires, recodage énergétique…).


Par exemple, si une personne souffre d’une carence en calcium, on peut dans un premier temps lui donner du calcium. Dans un deuxième temps, on cherche la cause de cette carence : y a-t-il une mauvaise assimilation du calcium, un manque de protéines, de sodium organique ou un déséquilibre glandulaire, etc. ?

 

Chacun de ces points a aussi une polarité. Donc, quand je mets ma main gauche vis-à-vis d’un point et teste la résistance musculaire sur le bras du client :

Si le muscle est fort, le courant passe, si le muscle est faible, le courant ne passe pas. Si le muscle est faible, je peux tester sur une échelle de zéro à dix. S’il y a un manque de courant (exemple trois sur dix) ou une surcharge, le circuit saute, par exemple à quinze sur dix.

Une fois que j’ai trouvé tous les points faibles, je les inscris sur une feuille de papier « Bilan

santé » ensuite je demande toujours à l’aide du test musculaire quelle est la priorité. Lorsque je sais par quel point commencer, je teste le produit thérapeutique et la quantité nécessaire. Souvent on a six à dix points de faibles, et ça prend deux ou trois produits thérapeutiques pour tout équilibrer. C’est génial ! Ainsi, il m’est possible de savoir quels points déséquilibrent les autres et quels produits thérapeutiques j’ai besoin. Je peux aussi tester quels aliments sont les meilleurs pour moi. Tout ceci peut se faire dans l’espace d’une heure.

 

La kinésiologie est aussi une merveilleuse façon de prévenir. On peut tester le corps avant que les problèmes physiques ne surviennent. Pour moi, la kinésiologie est vraiment la clé ! C’est incroyable les miracles que j’ai vus depuis trente ans. Combien j’ai pu aider de personnes. Peu importe le malaise, il me suffit de tester parmi les dix priorités et avec la réponse musculaire, le corps va m’indiquer exactement la cause du problème, la priorité, les compléments alimentaires nécessaires, bref tout ce dont j’ai besoin pour remédier au problème.


Lorsqu’on trouve la cause, c’est beaucoup plus facile de donner le traitement approprié. Je trouve que c’est un privilège pour moi de connaître cette technique, de l’utiliser pour ma santé et d’en faire bénéficier les autres.



8 vues0 commentaire
bottom of page