top of page

Patate pas de prozac | La clé santé

La patate serait-elle un anti-dépresseur ? Effets de la pomme de terre sur le cerveau...

Il y a plusieurs années, j’ai lu un livre qui s’intitulait, POTATOES NOT PROZAC. Le Prozac était l’anti dépresseur à la mode à l’époque. Dans ce livre, l’auteur fait mention des effets de la pomme de terre sur le cerveau dont sa capacité à augmenter le taux de sérotonine, un messager du cerveau responsable de l’humeur et aussi appelée, « L’HORMONE DU BONHEUR ». La pomme de terre équilibre aussi le taux de sucre sanguin aussi responsable de maintenir une humeur stable. La pomme de terre fait beaucoup plus… lire la suite.


La pomme de terre, ce légume qu’on aime tant mais dont on se prive parce qu’il a été blâmé à tort et injustement pour causer les problèmes de poids et est à éviter dans la plupart des diètes et recommandations alimentaires. Quand au contraire, ce tubercule est un aliment dès plus bénéfique pour la santé.


La pomme de terre : un aliment guérissant

La pomme de terre possède des propriétés guérissantes incroyables. Elle va puiser dans la terre les concentrations les plus élevées de nutriments et de minéraux. Elle continent des vitamines (A, C, B complexe) des minéraux tels que le fer, le magnésium, le potassium, et le manganèse.


Riche en antioxydants dont la quercitrine qui possède les bienfaits protecteurs sur le système cardiovasculaire. C’est une excellente source de vitamine B6, essentielle pour la formation de nouvelles cellules et surtout, une composante vitale pour les nerfs et neurotransmetteurs, messagers du cerveau, qui envoient les messages d’une cellule nerveuse à l’autre.


La pomme de terre est antivirale, anti bactérienne et anti fongique. La lysine, un acide amine que contient la pomme de terre, est un puissant anti viral et une arme précieuse contre les virus et bactéries responsables des maladies chroniques et dites « auto immunes » dont l’arthrite rhumatoïde, fatigue chronique, Lyme, fibromyalgie, psoriasis, eczéma, Raynaud, endométriose, kystes ovariens, douleurs et inflammation.


La pomme de terre sera notre alliée pour garder à l’écart les maladies du foie, renforcer nos reins, apaiser nos nerfs et résoudre les troubles digestifs ainsi que les maladies de l’intestin, crohn, colite, côlon irritable etc. Elle calme les nerfs irrités à l’intérieur du système digestif, facilement assimilable et non abrasive elle peut venir à bout des pires problèmes digestifs.


La pomme de terre nourrit les bonnes bactéries dans l’intestin en même temps qu’elle se colle aux bactéries indésirables et les expulsent à l’extérieur du corps. Même les vers ne peuvent y résister.


Quand la pomme de terre voyage à travers les intestins, les agents pathogènes y sont liés comme du velcro et ne peuvent s’échapper. La pomme de terre aidera à récupérer d’une intoxication alimentaire même après plusieurs années.


Non le moindre, j’aurais pu le mettre en premier, la pomme de terre contient un glucose des plus bénéfiques pour le foie et le cerveau. Quand ces deux organes sont comblés de ce glucose, ça nous permet de rester « groundé » et centré.


Le foie a besoin de ce glucose pour rester fort, bâtir ses réserves sous forme de glycogène, équilibrer notre sucre sanguin et nous protéger contre les problèmes de pancréas, de poids, de gras dans le sang et de foie gras.


Pomme de terre... un anti-stress

Le glucose contenu dans la pomme de terre renforce le système nerveux. Cet effet en fait un aliment idéal pour vaincre l’anxiété, la dépression, l’insomnie, les troubles compulsifs ainsi que le stress émotionnel. Aussi importante pour les gens aux prises avec des troubles neurologiques tels que la fatigue chronique, la sclérose en plaques, le Parkinson, des engourdissements, des bourdonnements d’oreilles, des douleurs et de l'inflammation, etc.


La pomme de terre est un aliment important pour récupérer d’un stress, de burn out, de fatigue extrême mentale ou physique.


La pomme de terre contient de la tyrosine, un acide aminé (sorte de protéine) nécessaire à la production d’hormones thyroïdiennes.


Pomme de terre... mauvaise réputation

Quand on pense à patate, ce qui vient à l’esprit c’est pas bon nous, “high carbs” , engraissant. À éviter absolument !


La vérité et la réalité est que ce n’est pas la pomme de terre qui est à blâmer, c’est tout ce qu’on y ajoute qui est du GRAS.

Des chips, des frites avec mayonnaise, pomme de terre au four avec crème sure, fromage. Salade de patates, Patate en purée avec beurre, lait ou crème. J’ai même connu des gens qui ajoutaient un œuf dans la purée.


Le vrai problème vient de tout ce gras qu’on ajoute à la pomme de terre et non de la pomme de terre elle-même.


Ce n’est pas la pomme de terre qui cause des problèmes de santé mais le gras ajouté. C’est la combinaison de gras et de glucide ou sucre ensemble qui est problématique.


Notre organisme n’a aucune difficulté à dégrader et assimiler le glucose provenant de la pomme de terre, au contraire, le corps adore et en a besoin pour sa survie et sa santé.

Pour digérer les gras, surtout sous forme de produits laitiers tels que le fromage, la crème sure, la crème fraiche, le foie, la vésicule biliaire, l’estomac et le pancréas doivent faire de gros efforts. ET la combinaison gras/sucre fait que le cerveau et les cellules ne peuvent recevoir leur carburant, le glucose ce qui donne des rages de sucre et peut mener à la résistance à l’insuline.


La pomme de terre est bénéfique pour la santé. Elle possède de nombreux avantages et peut définitivement nous aider à guérir de plusieurs symptômes et conditions. Pour bénéficier au maximum de ses propriétés guérissantes, il est préférable de la manger à la vapeur ou cuite au four, sans l’ajout de gras, beurre, crème etc. En fait ajouter la pomme de terre à son menu est un moyen sûr d’amener sa santé à un autre niveau.

Pomme de terre_patate pas prozac_clé santé
.pdf
Download PDF • 2.03MB

0 vue0 commentaire