top of page

Argile | Aliment guérisseur

Utilisé à travers le monde comme traitement pour la peau, à des fins thérapeutiques, médicales ou à des pratiques industrielles.


Dans la Chine antique, il y a 3 500 ans, on utilisait l’argile blanche pour la décoloration des huiles, tandis que les Romains, les Grecs et les Égyptiens l’utilisèrent pour ses propriétés dégraissantes. En Égypte ancienne, les boues du Nil servaient à la momification. Les médecins égyptiens utilisaient une terre argileuse et la mélangeaient à de l’oxyde de fer pour augmenter son pouvoir cicatrisant et antiseptique, afin de panser les plaies. L’argile servit aussi dans la fabrication de la porcelaine et de tablettes pour écrire.riche en argile et en exportait à travers le monde. La médecine grecque prescrivait l’argile pour lutter contre le goître, les rhumatismes, les maladies de la peau, les brûlures, les plaies vives, les morsures de serpent et même la peste.


L’abbé Kneipp se consacrait aussi à la médecine et soignait les animaux blessés avec de l’argile. Lors de l’épidémie de choléra asiatique, en 1903, c’est l’argile par voie interne qui sauva plusieurs personnes vouées à une mort certaine.


Pendant la guerre de 1914-1918, l’argile connut des résultats stupéfiants pour lutter contre la dysenterie, la fièvre typhoïde et le choléra. Gandhi s’en servait pour se débarrasser des parasites intestinaux qu’occasionnait une mauvaise nutrition. Les Allemands ont recourt à l’argile dans les cures de désintoxication, pour les foulures et les brûlures, pour les tuberculeux et contre les œdèmes. Mais d’où l’argile tire-t-elle toutes ces propriétés ?


Particularité de l'argile

L’argile est l’aboutissement d’un très long processus, un travail d’érosion rocheuse du granit sous l’action d’agents atmosphériques : eau, électricité statique, oxygène, gaz carbonique, etc.


Il existe de l’argile de différentes couleurs, du jaunâtre à l’ocre, du rougeâtre au brun, en passant par le bleu, le vert ou le noir. La couleur varie selon les dépôts de calcaire, d’oxyde de fer ou de magnésium qui se cristallisent sur les molécules siliceuses du granit, mais toutes sont aussi bonnes l’une que l’autre.


Les argiles les plus utilisées sont : la verte (surtout en usage externe) et la blanche (pour usage interne). La cuisson lui fait perdre ses vertus thérapeutiques tandis que la dessiccation au soleil la régénère.


La radioactivité

L’argile agit sur la cellule vivante comme une source supérieure d’énergie vitale, la radioactivité. Il semble qu’une grande partie des vertus thérapeutiques de l’argile provienne de son importante radioactivité. L’argile possèderait la propriété de stimuler la radioactivité des corps sur lesquels elle est appliquée si celle-ci est déficitaire, ou d’en absorber l’excès.


Avant d’aller plus loin, rappelons brièvement ce qu’est la radioactivité, car il existe une radioactivité bénéfique pour la santé et une autre qui engendre des effets négatifs.


La radioactivité naturelle est celle dans laquelle nous baignons en permanence et dont nous avons besoin pour vivre. La radioactivité artificielle est issue des rayonnements ionisants et entraîne des maladies dans les cas moindres, et la mort dans les cas extrêmes.


Les radiations dont nous sommes les plus conscients sont les rayons X : ils bousculent l’équilibre biologique et détruisent le tissu conjonctif. L’argile, par ses propriétés innées, pourra aussi neutraliser les effets dangereux des cellules exposées aux radiations.


Propriété de l'argile

La couleur n’intervient nullement dans sa qualité thérapeutique fondamentale de l’argile. L’argile possède des vertus anti-inflammatoires, cicatrisantes, désinfiltrantes, exsudantes, antiseptiques, bactéricides, microbicides et reminéralisantes. L’argile est une substance vivante et donc, pourvue d’une intelligence. Elle agit avec discernement, entrave la prolifération des agents pathogènes tout en favorisant la reconstitution cellulaire.

Préparation de l'argile

L’argile est récoltée dans les carrières ou autres terrains favorables après la pluie, lorsque la terre est détrempée, car l’extraction est alors plus facile. Ensuite, vient le séchage. La technique idéale pour faire sécher l’argile est de la placer au soleil. À défaut, la placer près d’une source de chaleur mais pas en contact direct, afin que l’argile se dessèche lentement.


Lorsque l’argile est bien sèche, elle est concassée en petits morceaux et les impuretés sont éliminées. Sur le marché, on la retrouve en morceaux, en poudre, ou en tube déjà préparée.

Délayer la poudre d’argile avec de l’eau pure, jusqu’à l’obtention d’une pâte, dans un récipient en bois, en verre ou autre ; ne jamais employer de métal, ni de plastique.


Pour l’argile en morceaux, la placer dans un récipient et la recouvrir d’eau, puis laisser reposer. L’action hydrophile de l’argile (l’argile absorbe l’eau) exigera peut-être que vous ajoutiez de l’eau. Après quelques heures, sans l’avoir manipulée, votre argile gorgée d’eau devrait être prête pour l’emploi ; vous pouvez alors l’émulsionner avec une spatule en bois. Pour l’argile en tube, vous pouvez l’appliquer directement.

L'argile va là où est le mal

Elle se dirige vers le foyer morbide, s’y fixe pour la durée nécessaire à un nettoyage tissulaire profond, jusqu’à la disparition complète du mal et cela, grâce à son grand pouvoir absorbant. L’argile absorbe les impuretés et autres substances toxiques. Ce pouvoir absorbant permet de capter les éléments non désirables de l’alimentation et l’intoxication dans toutes les parties du corps.


Le pouvoir absorbant de l’argile est aussi efficace pour les gaz et peut être utilisé dans les cas de flatulences digestives et intestinales, utilisée par voie interne. Son action absorbante lui permet d’extirper les impuretés et déchets toxiques. L’argile ajoutée à l’eau polluée, par exemple, peut la rendre inoffensive et enlever les relents chimiques de chlore, etc.


L'argile en application locale

Premièrement, préparez l’argile tel qu’indiqué plus haut ou procurezvous un tube d’argile déjà préparée dans un magasin de produits de santé. L’argile peut être appliquée froide, tiède ou chaude. À titre d’exemple, un endroit fébrile comme le front, ou enflammé et congestionné comme le bas du ventre lors d’une appendicite aiguë, nécessitent de l’argile froide pour calmer, apaiser, adoucir et éliminer les spasmes. Un abcès, un panaris2 enflammé, chaud et douloureux nécessiteront une application chaude pour accélérer la maturation et l’aboutissement par évacuation du pus sous-jacent. Lorsque l’argile est employée à des fins de revitalisation, de reconstitution osseuse, sur les reins, la vessie ou le foie. Il est nécessaire de la tiédir.


Une application d’argile froide doit se réchauffer à la température du corps en quelques minutes (quinze à vingt minutes, au plus). Si une sensation de froid persiste, il faut enlever l’argile. Si l’argile devient plus chaude que la température du corps, il faut l’enlever et renouveler en répétant l’opération jusqu’à ce que l’argile se maintienne à la température corporelle.


L’argile doit être jetée après usage : elle est dévitalisée et remplie de toxines. L’argile peut être utilisée à sec ; elle remplace alors n’importe quelle poudre ou talc, il suffit de la saupoudrer. Elle est excellente pour les fesses de bébé : grâce à son pouvoir hydrophile, elle le maintiendra au sec. De plus, par ses propriétés antiseptiques, bactéricides et antiinflammatoires, elle le tiendra à l’écart des agents pathogènes ou infectieux.


Applications diverses

L’argile étant rééquilibrante, elle agit autant pour les cas d’hyper que d’hypo-fonctionnement des glandes comme la thyroïde, le pancréas, les surrénales, etc.


Au niveau de la tête, l’argile peut être appliquée à la nuque sur la partie affectée. On peut l’utiliser pour les migraines, les troubles de vision (faiblesse, inflammation ou malformation des yeux), les problèmes affectant les sinus (rhume des foins, les sinusites). Dans ce dernier cas, il faut respirer l’eau argileuse, trois fois par jour. La poudre d’argile est votre meilleur dentifrice et libère des problèmes de dents ou de gencives.


L’argile s’avère très efficace pour tous les problèmes affectant les oreilles ou la gorge. L’application d’argile sur la colonne vertébrale et les reins les débarrasse de tous leurs maux.


Pour les organes recouverts par la cage thoracique ou le foie, la vésicule biliaire, l’estomac, les poumons, les bronches, etc., il s’agit d’appliquer l’argile vis-à-vis de l’organe affecté. Pour l’asthme, l’application se fera sur le plexus solaire. En plus de l’application locale, lorsqu’il est question d’ulcère, de gastrite ou d’hépatite virale, il est conseillé de prendre l’argile par voie interne. Même les ptôses3 d’organes pourront bénéficier des traitements d’argile à raison d’un cataplasme par jour.


Pour les problèmes au niveau de l’abdomen (intestins, vessie, organes génitaux), il faut étendre l’argile sur le bas du ventre.

Pour les problèmes de peau (acné, eczéma, etc.) et sur la peau (abcès, verrues, excroissances, furoncles, plaies, brûlures, etc.), l’argile est un traitement fort important. Attention ! En attirant les toxines vers elle, l’argile peut causer une aggravation initiale, mais passagère, des symptômes.


L’argile peut soulager les douleurs de l’arthrite et du rhumatisme. Pour les cas avancés, le traitement peut durer des mois. Lors de fractures, contusions ou entorses, l’argile active la réparation.


L’argile donne d’excellents résultats pour la résorption des adhérences, des cicatrices et des séquelles opératoires. S’il y a chirurgie, attendez au moins quatre semaines pour ne pas que l’argile fasse sauter les points de suture. Puisque l’argile absorbe et réduit la radioactivité excédentaire, il est prudent de l’appliquer tout de suite après un traitement aux rayons X.


Malgré toutes les propriétés de l’argile, il ne s’agit pas d’une panacée universelle. En effet, pour toute pathologie ou affection, une correction alimentaire ainsi qu’un apport vitaminique augmenteront le temps de guérison et éviteront les récidives, surtout si elles sont causées de prime abord par une mauvaise alimentation ou une déficience vitaminique.


La pelothérapie (bain de boue ressemblant à l’argile) est utilisée dans certaines stations thermales pour la re-minéralisation osseuse.


Le bain de sable. Le sable, surtout celui près des océans renferme certaines substances radioactives semblables à l’argile. Le sable est reminéralisant, ce qui expliquerait une des raisons pour laquelle les personnes souffrant d’arthrite se sentent mieux sur les plages du sud.


N’oublions pas qu’un problème n’a pas nécessairement qu’une seule cause.

Argile_aliments guérisseurs
.pdf
Télécharger PDF • 2.22MB

17 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page