top of page

5 aliments qui menacent notre santé | La clés santé

Prévention et guérison ! Vous voulez préserver votre santé? Il est donc crucial de rester loin de certains "voleur de santé".

Dans une publication précédente je vous ai donné les QUATRE groupes d’aliments à éviter qui nourrissent les virus/bactéries, ce que j’appelle l’infection silencieuse. Cette infection silencieuse est la cause cachée :

  • Des maladies chroniques, mystères(cause inconnu) et auto-immunes

  • Qui fait qu’on n’arrive pas à guérir ou qu’on tourne en rond avec les mêmes symptômes.

Ces quatre groupes d’aliments sont :

  1. Le gluten, qu’on retrouve dans le blé, le seigle, l’orge, le kamut, l’épeautre, l’avoine, est un des aliments préférés des virus/bactéries. Le gluten est allergène et cause de l’inflammation.

  2. Les produits laitiers incluant le beurre, la crème, le yogourt, le fromage, le lait, le kéfir nourrissent les virus/bactéries. Ils contiennent du gras qui bouffe l’oxygène du sang laissant libre cours à la prolifération des virus et autres microbes.

  3. Les œufs, même les biologiques, même si vous en faites l’élevage, les œufs, aliments préférés NO. 1 de ces pathogènes. Si vous avez une maladie chronique ou neurologique, des migraines, des kystes ovariens, acné, eczéma, trouble digestif, intolérances, douleurs et inflammations, ETC. c’est absolument crucial, si on désire guérir de sortir les œufs de notre alimentation.

Une personne mange en moyenne 350 œufs par année, que ce soit tel quel ou dans d’autres recettes, crème brulée, muffins, quiches, etc.

5 autres catégories d'aliments dommageables

Les quatre groupes précédents sont les plus dommageables mais les cinq dont je vais parler aujourd’hui viennent quand même nous mettre des bâtons dans les roues en ce qui concerne la santé et la guérison.Les catégories d'aliments suivants nourrissent aussi l'infection silencieuse.


Le maïs

À l’exception du maïs en épi qu’on peut manger l’été en saison, bouilli et biologique de préférence. Tout le maïs et ses sous-produits transformés sont presque sans exception modifiés génétiquement. Ils nourrissent les virus/bactéries et levures et sont inflammatoires.


Dans cette catégorie, on retrouve les croustilles de maïs, les tacos, le popcorn, les céréales de maïs (cornflakes), l’huile de maïs, le sirop de maïs, le sirop de maïs à haute teneur en fructose qu’on retrouve dans les boissons gazeuses et plusieurs aliments pour remplacer le sucre car il est moins cher et sucre plus. On retrouve du maïs dans les produits sans gluten comme le pain et les pâtes. C’est aussi avec le maïs qu’on fait de l’alcool pour les teintures mères.


Le soya

Le soya est souvent modifié et peut contenir du sodium monosodique. Il est aussi, souvent source d’allergies.


Dans cette catégorie, on retrouve les édamames, le lait de soya, la protéine de soya en poudre, la protéine de soya texturisée, les noix de soya, le miso, la sauce soya et le tamari. Si vous êtes « fan » du soya vous pourrez consommer à l’occasion du tofu biologique, du tempeh biologique et du shoyu biologique.


L'huile de canola

L’huile de canola est au départ une huile qui créée de l’inflammation. Elle est spécialement dommageable pour le système digestif. Elle peut causer des lésions sur la membrane des intestins, une des causes majeures du syndrome du côlon irritable.


L’huile de canola nourrit les virus, bactéries et levures. L’huile de canola a un effet similaire à de l’acide de batterie sur le système vasculaire et peut causer des dommages à l’intérieur des artères. L’huile de canola est une huile de très basse qualité et peu couteuse, c’est pourquoi elle est utilisée dans les plats cuisinés, congelés ou en boites. Elle est utilisée par la plupart des restaurants.


Le porc

Le porc incluant, le jambon, le bacon et les saucisses. Le porc contient du gras qui est difficile à neutraliser et éliminer par le foie. Il reste donc plus longtemps dans le sang. Le gras dans le sang bouffe l’oxygène. Un sang pauvre en oxygène est un terrain parfait pour la prolifération des virus, bactéries et autres microbes.


Le poisson d'élevage

Les poissons d’élevage dans des enclos fermés finissent par développer des maladies et prendre des antibiotiques. Terrain parfait pour la prolifération de virus, bactéries, parasites etc.

5 aliments qui menacent notre santé_clé santé
.pdf
Download PDF • 1.12MB


Il est préférable de choisir des poissons sauvages comme le saumon, la truite, le flétan et l’aiglefin.


6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page