top of page

Le sucre...comprendre les rages | La clé santé

Pain, sel, gras, café, alcool...pourquoi avons-nous des rages ?

On est dans une société ou le mot SUCRE est démonisé … Un truc à éviter et bannir de notre alimentation et de notre langage. La réalité c’est que le sucre dont la société fait mention est pour la plupart un sucre à éviter en effet. Sucre blanc, cassonade, sucre de canne, mélasse, sirop de maïs etc.


Le problème c’est qu’on a tout mis les sucres dans le même panier. Donc, les fruits, le miel, le sirop d’érable, les pommes de terre, la patate douce etc.


Là les gens ont des rages de sucre, se tapent sur la tête parce qu’ils ne sont pas capables de se contrôler ou du moins pas longtemps, ça vient affecter leur estime de soi, ça créé beaucoup de frustration, de confusion et au bout du compte finissent par en manger et se résigner.


Ça fait un bout que je vous le répète, le carburant no1 des cellules c’est le glucose (sucre). Donc si on a des rages de sucre ou autre, c’est que le foie et le cerveau sont en manque. DONC, en un mot, les rages de sucre c’est : une déficience en glucose (sucre). Quand le cerveau et le foie ont besoin de sucre, ils nous envoient un message, bien normal, le hic c’est qu’en prenant le sucre aux mauvais endroits, dans les mauvais aliments, le cerveau et le foie ne reçoivent pas leur carburant et continue d’en demander.


C’est normal d’avoir des gouts de sucre, ce n’est pas un manque de volonté. Si le foie et le cerveau reçoivent leur nourriture, ils vont nous foutre la paix,



Pourquoi le cerveau et le foie ne peuvent recevoir leur dose de sucre?

C’est à cause du gras qui accompagne la plupart des sucres, muffins, gâteaux, barres tendres, chocolat, crème glacée, pâtisseries, beignes, etc. Et que fait le gras déjà ? L’image, c’est comme si le gras étouffe le sucre, l’encapsule comme une péli moulante et le rend presqu’impossible pour les cellules de pouvoir l’utiliser comme carburant. Donc le foie doit envoyer une bonne dose de bile pour disperser le gras afin de pouvoir libérer un peu de glucose pour que nos cellules puissent survivre. Ensuite le pancréas doit produire de plus en plus d’insuline, une hormone qui dit au sucre d’entrer dans les cellules. Comme la plupart d’entre nous avons un foie plus ou moins surchargé, imaginez que le travail du foie se fait moins efficacement et cette tâche devient un fardeau de plus pour le foie.


Et là on se retrouve avec des problèmes de pancréas, ou de déséquilibre du sucre sanguin (résistance à l’insuline, hypoglycémie, diabète) qui nous donnent encore plus de rages de sucre et c'est le cercle infernal qui se perpétue.


Autres symptômes reliés au sucre sanguin déséquilibré: fatigue, sueur, irritabilité, être à cran, faim constante, nausées, tremblements, soif intense, mal de tête, manque de concentration, urine fréquente, changement d’humeur, etc.

Les goûts de sel, pain, café, alcool, c’est la même chose, Sauf qu’au lieu de se tourner vers le sucre, on se tourne vers des aliments qui vont stimuler nos surrénales, produire l’adrénaline et créer le BUZZ, le high, l’énergie qu’on cherche.

Briser le cercle vicieux

La clé pour résoudre les rages de sucre c’est : manger du sucre … MAIS les bons sucres! Que l’on retrouve dans les fruits, le miel, le sirop d’érable, les dattes, les pommes de terre, les patates douces, les courges à chaire orange, l’eau de coco.


Donc vous croyez être addict au sucre mais en réalité c’est au gras. Le gras stimule une bonne dose d’adrénaline des glandes surrénales dans le but de liquéfier le sang rendu épais par le gras, pour que le cœur ait moins de difficulté à pomper. L’adrénaline est une hormone qui procure une sensation de HIGH, de bienêtre, de force et d’énergie, un peu comme l’exercice physique et certaines drogues.


Voir la Clé santé Sucre: la phobie du sucre pour un complément d'info.


Note

Au début quand on commence à manger des bons sucres, sans gras, on peut sentir des symptômes de « sugar rush » ou hypoglycémie parce que même si on ne mange pas de gras LÀ, il y en a qui reste dans le sang donc au début c’est comme si on mangeait un peu de gras avec notre bon sucre. Réjouissons-nous … cette situation est temporaire. Aussi, en prenant notre 2 tasses d’eau avec le jus d’un demi-citron ou lime et 1 c. à thé de miel, au lever, on aide notre foie à dégraisser le sang plus vite, comme ça on va pouvoir assimiler nos bons sucres, nourrir nos cellules, notre foie et notre cerveau ET quand ils vont nous envoyer un signal de manque on va savoir quoi leur donner et ils vont pouvoir recevoir leur carburant. Tout le monde va être content et heureux.


Sucre_comprendre les rages de sucre_clé santé
.pdf
Download PDF • 1.05MB

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page