top of page

Le lait de chèvre

Le lait de chèvre est beaucoup plus digeste pour l’être humain que le lait de vache, et ce, pour diverses raisons.

Lait de chèvre

LA PROTÉINE

La protéine du lait de chèvre est plus proche sans sa structure du lait maternel. On parle ici de la caséine, la protéine qui se retrouve dans le lait. Il y en a deux types : alpha caséine et bêta caséine. La bêta caféiné est la principale protéine que l’on retrouve dans le lait de chèvre et dans le lait maternel. Le corps reconnaît la protéine, puisqu’elle se retrouve dans le lait maternel. Le lait de chèvre est donc mieux absorbé par notre système digestif et est plus facile à digérer par nos enzymes. S’il est mieux digéré, il est mieux assimilé et laisse moins de déchets et de congestion. La caséine alpha, cependant, se retrouve dans le lait de vache et serait en partie responsable des réactions allergiques que produit le lait chez certaines personnes. On pourrait expliquer ainsi le fait que le lait de chèvre soit plus souvent toléré.

 

 

LES LIPIDES

Même si le pourcentage de matières grasses est identique, le lait de vache et le lait de chèvre n’ont pas le même type de gras. Dans le lait de vache, il s’agit de gras à 65 % saturé. Le lait de chèvre, cependant, contient des acides gras à chaîne courte et moyenne. Les molécules de gras plus petites ressemblent davantage à une émulsion (liquide dans un autre liquide), ce qui donne de gouttelettes miniatures. Elles sont donc plus faciles à métaboliser par le foie. Ces acides gras essentiels sont utilisés par le corps pour créer de l’énergie. Les acides gras du lait de chèvre ne s’agglutinent pas comme le lait de vache, ce qui les rend encore plus faciles à digérer et à assimiler. Le gras saturé est comme dans un étau, ce qui est très difficile à briser par nos enzymes et notre bile. Il reste pris dans le sang, se stocke et nous congestionne.

 

 

LE LACTOSE

Lait de chèvre

C’est le sucre du lait. Lorsqu’il est combiné à des gras et des protéines indigestes (comme dans le lait de vache), il cause davantage d’intolérance. Dans le cas du lait de chèvre, puisque les protéines et les gras sont plus facilement digérés, il provoquerait moins d’intolérance.

De plus, les chèvres se promènent à l’air libre et ne sont pas traitées aux antibiotiques ni aux hormones. Le lait de chèvre étant plus digeste, le calcium qu’il contient est plus assimilable. Si vous souffrez d’intolérance au lait de vache, il est possible que votre corps puisse mieux tolérer le lait de chèvre ou des produits dérivés du lait de chèvre. Il existe aussi des produits de chèvre biologiques (yogourt, fromage).


Lait de chèvre | tableau intolérance

Il est important de souligner qu’un bon fromage de chèvre ne doit pas sentir la biquette. Si c’est le cas, c’est que le lait de chèvre utilisé n’est pas frais. Ce goût se développe si le lait traîne trop longtemps avant d’être utilisé.

 

LE LAIT CRU

Il est possible de trouver du lait cru. Ce lait sort directement de la mamelle, n’est ni pasteurisé, ni écrémé. Il comprend de nombreuses enzymes pour en faciliter l’assimilation. Il contient aussi des protéines, des vitamines, les minéraux, des acides gras et du lactose. Le lait cru apporte d’innombrables cellules immunitaires et autres facteurs pour combattre infections, virus, bactéries pathogènes et en bloquer la multiplication. Il est possible de trouver plusieurs produits laitiers à base de lait cru.


3 vues0 commentaire
bottom of page